SCORE NT

Les experts en sureté et sécurité

Radicalisation et terrorisme= Cancer

17-10-2016
Si on ne les soigne pas à temps, on en meurt!

C’est en lisant une revue scientifique dans un cabinet médical que je me suis aperçue de l’étrange relation qui lie ces deux phénomènes qui portent tous deux à la mort.

Essayez de faire vous même les comparaisons et vous vous apercevrez de la similitude effarante!

" 1ère phase : le cancer « in situ »

Certaines lésions, telles que les kystes ou les polypes par exemple, peuvent devenir cancéreuses si on ne les traite pas.

L’expression « in situ » signifie que le cancer se développe à l’endroit même de la lésion sans envahir les tissus environnants ; il ne franchit pas ce que l’on appelle la « membrane basale », qui est une barrière séparant 2 types de tissus de l’organisme : le tissu épithélial (de revêtement) et le tissu conjonctif . 90% des cancers naissent dans le tissu épithélium."

N.B. Je compare cette première partie à l'apparition de premiers symptômes de formes de haines et d'appels au jihad.

" Un cancer peut rester localisé, « in situ », pendant longtemps (jusqu’à 10 ans pour le cancer du col de l’utérus)."

N.B. Cela correspond à la période de minimalisation et banalisation du phénomène. 

" Puis, grâce au réseau de vaisseaux qu’il a créé autour de lui, le cancer devient invasif : les cellules malignes franchissent la frontière constituée par la membrane basale. Elles vont alors non seulement s’installer dans les organes proches mais peuvent aussi migrer loin de leur zone d’origine par l’intermédiaire de la circulation sanguine ou lymphatique: c’est ce que l’on appelle les métastases (certains cancers n’en produisent pas)."

N.B. Le phénomène s'élargit grâce à la propagande qui agit sans être dérangée.   En ce qui concerne les cancers qui n'en produisent pas, je les compare aux terroristes qui ont agi sans contaminer les autres. 

" Ce phénomène peut se dérouler sur un temps très court (quelques semaines) mais prend le plus souvent plusieurs années." 

N.B. Cela correspond parfaitement à la propagation du phénomène  

" 2ème phase : les métastases

Une métastase est un foyer d’infection cancéreuse secondaire situé à distance du foyer initial. Les cellules cancéreuses se déplacent par :

La voix sanguine : elles empruntent la circulation veineuse jusqu’au cœur d’où elles sont renvoyées vers de multiples organes."

N.B. Quand la radicalisation contamine le milieu familial et le milieu proche

" La voie lymphatique: elles migrent jusqu’au ganglion le plus proche dans lequel elles se multiplient. Les ganglions sont reliés entre eux par des canaux (c’est ce que l’on appelle le système lymphatique), ce qui permet aux cellules malignes d’envahir l’ensemble du système." 

N.B. Quand la radicalisation se propage dans le système.

" Certains cancers, comme celui de la peau, n’ont pas de métastases"

N.B. Quand la radicalisation d'un sujet est évidente et manifeste    

" D’autres, au contraire, en produisent très souvent : c’est le cas par exemple des cancers du sein, de la thyroïde, des bronches ou de la prostate. Le temps qui sépare l’apparition du cancer de la production de métastases est très variable. Il dépend du type du cancer et de sa taille : plus sa taille est importante, plus le risque de métastases est grand. Il est fréquent que l’on découvre les métastases avant la tumeur primitive.

Les métastases ont des destinations privilégiées : les poumons, le foie, les ganglions, le cerveau, les os et plus particulièrement la moelle osseuse. Elles peuvent y rester inactives pendant plusieurs années avant de se mettre à proliférer."

N.B. Cela peut rappeler la nécessité d'une prévention 

Avez vous remarqué que la photo qui représente une métastase peut être facilement être comparée à des zones géographiques?

Si vous avez aimé cet article, PARTAGEZ-LE!

Nicole Touati