SCORE NT

Les experts en sureté et sécurité

Homejacking a Crans-Montana

12-05-2015

Un retraité de 82 ans a été sauvagement passé à tabac et abandonné dans le coma per des voleurs. 

La semaine dernière, le pauvre homme a été agressé  par des criminels qui se sont introduits chez lui pour le dérober. Après l’ avoir massacré de coups, ils l’ont ligoté et se sont enfuis avec son coffre-fort. La victime a attendu plusieurs jours avant d’ètre secourue;  ce n’est que grace à ses amis, qui s’inquiétaient de ne plus le voir depuis quelques jours au café où il avait l’habitude de prendre l’apéritif et qui se sont rendus à son domicile qu’il a été trouvé dans le coma. Il est actuellement aux soins intensifs et il semble heureusement qu’il soit sorti du coma.
Un autre cas choquant est celui du 30 avril: vers 7.15 h un homme armé et avec une cagoule s’introduit dans une villa de  Collonge-Bellerive et séquestre un couple et deux employés. Il oblige le couple à ouvrir le coffre et s’empare des bijoux , ensuite, il part à bord de la voiture des propriétaires non sans prendre soin de de prendre en otage le jardiner.
Un homme de 35 ans en France voisine a été interpellé , grace à la collaboration entre la police genevoise et les autorités françaises. Il s’agit d'un tunisien qui est sorti récemment  de prison et qui devra etre extradé vers la Suisse.
Cette histoire rappelle le home jacking de Corsier avvenu il y a tout juste quelques semaines. L’auteur n’avait pas été retrouvé mais la voiture a été retrouvée brulée à Châtillon-en-Michaille, dans l’Ain. Il se peut que ce soit le meme homme à avoir commis les deux agressions.
Le couple avait déjà subi un home jacking , il y a quatre ans et il semblerait que ce soit toujours le meme agresseur qui avait été condamné à cinq ans de prison à Genève en 2011. Si cela est le cas, le criminel aurait récidivé à peine sorti de prison envers les memes victimes.
Il faut aussi préciser qu’en 2011, un expert psychiatre avait averti du danger de récidive car le sujet souffrait de personnalité dissociale et avait de très lours précédents. En effet, il avait été condamné quinze fois en France pour un total de quatorze ans d’emprisonnement.
Compte tenu que le sujet avait à peu près trente ans en 2011, on pourrait se demander pourquoi il était libre malgré ses condamnations répétées. Peut etre une justice trop laxiste?