SCORE NT

Les experts en sureté et sécurité

Il faut passer à des concepts de sécurité supérieurs.

27-04-2015

Une série de braquages aux banques, bureau de poste, musée et station service! 


La Suisse dorée  continue d’attirer  les criminels et  ce mois-ci, plusieurs braquages ont eu lieu et ont été réussis. Je voudrais attirer votre attention sur les mesures de sécurité employés par toutes les “victimes”: vidéosurveillance et quelques systèmes d’alarmes.

Les télécaméras ne sont pas un médicament universel contre la délinquance et ne font pas partie des systèmes de prévention contre les délits si elles sont utilisées comme système passif soit prise d’images et enresgistrement de données. Dans ce cas, c’est un système d’enquète post- évènement.

Malheureusement, il y a une banalisation incroyable à ce sujet; toutes les sociétés ou entreprises qui ont fait installer un système de vidéosurveillance et un système d’alarme sont convaincues d’etre à l’abri, mais loin de là, toutes les recherches  effectuées sont arrivées à la conclusion que dans 90 % des cas, il est inefficace pour la diminution de la délinquance.

Des chercheurs universitaires ont observé que pendant les premiers temps de son installation, il produit un certain effet dissuasif mais plus le temps passe et plus les comportements redeviennent identiques à avant. Mais non seulement, dans beaucoup de cas, il y a une sorte comportement  qui a été qualifié de “ placebo sans effet”  qui peut se révéler  contreproductif; les “victimes potentielles , se sentant rassurées par laprésence de télécaméras , baissent la garde et ne prennent plus les mesures de sécurité de base qu’ils adoptaient normalement.

Toutefois, je tiens à préciser que je ne veux en aucune manière diaboliser la vidéosurveillance et les systèmes d’alarmes qui doivent faire partie d’un système intégré de sécurité qui parvienne vraiment à empécher le délit et cela est possible.

Cela fait des années que nous faisons des projets qui doivent etre avant tout personalisés et efficaces. C’est cela le progrès dans le monde de la sureté! Mais voyons ce qui s’est passé en Suisse Romande dernièrement:

Meyrin: Le musé́e de la marque horlogère DeWitt a été victime d’un cambriolage dans la nuit de dimanche à lundi. Vingt-six montres ont été dérobées pour un montant d’un million cent cinquante mille francs. Dans la nuit de dimanche à lundi, des malfrats se sont introduits dans le batiment au 2 rue du Pré de la Fontaine  et le tout s’est passé en deux minutes! La directrice a expliqué que l’on pouvait voir sur les images vidéo, deux hommes ont forcé les portes d’entrée avec des barres de fere t ont brisé les vitrines pour s’emparer des montres et sont repartis sans se presser. Les criminels avaient aussi parsemé la route qui menait au musée de clous multipointes et quand la patrouille du SIR est arrivée pour intervenir après l’alarme, les pneus de la voiture ont éclaté. Cà, c’est l’exemple parfait de la validité de la vidéosurveillance et des sytèmes d’alarme dans la prévention!

Veyrier: la banque Raiffeisen sur la route de Veyrier a été attaquée à l‘explosif : vers 3.00 du matin, dans une nuit de samedi à dimanche , trois persones à bord d’une BMW noire , immatriculée en France,  ont fait esploser le distributeur automatique  avant de prendre la fuite vers la douane de Veyrier.

Neuchatel: trois criminels ont réussi à s’introduire  dans une nuit de dimanche à lundi , vers 2.30, dans la banque cantonale de Neuchatel aux Verrières. Ils ont découpé grace à une meuleuse à disque le système de fermeture du coffre-fort du distributeur puis sont repartis à bord d’une voiture foncèe vers la France. Il y avait déjà eu une tentative de vol par effraction non aboutie le lundi 13 avril dans cette meme agence.

Boncourt: le 14 avril, c’est la  succursale  de Boncourt de la Banque Cantonale du Jura qui a été attaquée avec une meuleuse et les criminels ont réussi à s’enfuir avec l’argent contenu dans le coffre du bancomat.

Carouge: trois hommes arrachent un bancomat grace à des cordes reliées à un 4x4 avec lequel ils avaient  pénétré à l’intérieur du centre commercial de Carouge! Ils ont emporté la caisse contenant quelques centaines de milliers de francs puis ils sont sortis toujours avec leur véhicule, l’ont stationné près de station service COOP et lui ont donné feu avant de s’enfuir à bord d’une autre voiture.

Genève: la BCG de la Jonction au boulevard Carl-Vogt, par contre, a été “ seulement “ vandalisée. Toutes les vitres ont été recouvertes ainsi que deux scooters qui étaient garés devant , de peinture bleue et rouge. Pas de vol mais des dégats conséquents.

Puplinge: c’est au tour du bureau de poste a etré victime d’un nouveau braquage, ce jeudi vers 9h30. Une  voiture noire de genre  Clio, immatriculée Genève,  s’arrete juste devant la poste , deux hommes habillés en noir et portant de gros bérets de laine en sortent et un troisième reste au volant. Les délinquants brisent la vitre du guichet avec un bélier où se trouvaient les deux employés et devant les clients présents , s’emparent du butin et repartent.

Il faut ajouter que déjà en 2014, une employée de la poste de Puplinge avait subi un homejacking: Un homme armé avait fait irruption chez elle, l’avait sequestrée afin d’obtenir les clés et le code du coffre de l’office postal. En 2009 aussi, l’office postal avait déjà été braqué.

Une station service BP  a aussi été braquée à Nidau (BE) un dimanche soir, vers 21.45 h. Deux hommes masqués pénètrent dans le magasin armés de couteaux, menacent les employés et leur ordonnent de leur remettre  de l’argent. Ils prennent leur butin et partent à pied en direction du canal de Nidau-Buren.