SCORE NT

Les experts en sureté et sécurité

La violence urbaine

14-04-2015
Violence urbaine et sens d'insécurité

La violence urbaine et le sens d’insécurité sont des thèmes prioritaires pour notre société; il est donc nécessaire faire une analyse de la mondialisation et des dynamiques sociales, culturelles et politiques.

Les transformations et l’intensité des menaces à la sureté de nos citoyens exigent une capacité nouvelle et renforcée de réponse institutionnelle et la nécessité d’une culture différente de la sécurité.

La première présume l’actualisation des systèmes de sécurité interne tout en leur conférant modernité, adaptabilité et fonctionnement de manière à affronter les défis actuels et futurs, la seconde impose que les modèles adoptés de sécurité publique  soient intelligibles pour les acteurs institutionnels lesquels ont la mission d’assurer et de maintenir la sécurité publique sur les bases d’une vie démocratique.

En même temps, il est important que dans toutes les manifestations de vie collective, la sécurité se manifeste et soit reconnue comme un bien commun et précieux auquel tous doivent contribuer.

Dans ce contexte, il est clair qu’il faut assurer la reconnaissance de la légitimité de l’action de police de la part des citoyens et arriver à un haut niveau de confiance dans la police de la part des individus et de la communauté.

Mais de quoi parlons nous quand nous citons l’expression “ violence urbaine”? Généralement, les définitions sont assez réductives, nous devons avant tout distinguer entre les désordres et la violence urbaine.

Les désordres ont une nature collective, peuvent avoir des objectifs politiques ou de contestation à l’ordre constitué.  Souvent, nous avons à faire à des manifestations contre l’autorité qui sont accompagnées  d’actes de vandalisme contre les propriétés publiques et privées et de violence contre les persones par exemple : black blocs, anarchistes, verts, hooligans etc…

Par contre, la vraie notion de violence urbaine comprend soit des phénomènes d’incivilité que d’actes criminels qui mettent en cause la sécurité et la qualité de vie des citoyens et en font partie le vol à l’arrachage, la mendicité agressive, les “graffiti”, les vols de voiture et la délinquence des jeunes dans ses différentes formes, les agressions,les cambriolages, le deal…

Malheureusement, tous ces faits se vérifient soit dans les pays “développés” avec une croissance inquiétante que dans les pays en “voie de développement” mais avec des niveaux différents.

Tout ceci contribue au sens d’insécurité qui trouble gravement les citoyens.

Nicole Touati