SCORE NT

Les experts en sureté et sécurité

Le cauchemar du Homejacking se répète à Corsier

02-04-2015

Des particuliers sequestrés à leur domicile mardi matin. La police est sur ses traces

A 7.10h, au chemin des Usses à Corsier, un inconnu a sequestré des persones à leur domicile et a réussi à s’emparer des bijoux, des montres et de l’argent pour un butin de près de 30.000 CHF et a pris la fuite à bord d’une Mini Cooper rouge immatriculée  GE 397'249. Le suspect est un homme d’à peu près 35 ans, 1m75/1m80 , athlétique parlant avec un accent étranger et malgré la rapidité de l’intervention des services de police qui ont été alertés vers 7h39, l’individu a réussi à disparaitre.

 

Un autre fait grave d’espèce était avenu le 11 avril 2014 quand deux individus masqués et armes au poing avaient agressé de bonne heure un employé de maison qui habitait dans la villa d’un horloger, l’avaient sequestré et avaient emporté des montres et des pièces pour plus de 200.000 CHF. La police avait réussi à arreter l’un des braqueurs le 21 mai suivant , un français, et avaient découvert à son domicile des armes à feu volées, des menottes, un taser et des plans qui indiquaient que la bande envisageaient de commettre d’autres crimes. Le 23 mai, suivait l’arrestation d’un employé d’une manufacture horlogère qui fournissait les informations utiles pour les braquages. La bande était composée de cinq persone qui ont été toutes arrétées.

 

Cette fois-ci, c’est un homejacking transfrontalier , car en effet, un couple est sequestré chez eux à Viuz-en –Sallaz. L’homme était employé dans un bureau de change à Genève et bien sur c’est cela qui interesse les bandits. Heureusement qu’un voisin se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne va pas; il voit un grand type qui sort de l’immeuble avec une écharpe enroulée autour de la tète pour monter dans la voiture de ses voisins. Les gendarmes interviennent mais les bandits réussissent à s’échapper.

 

En juin 2013, des vols en série set des homejacking sont commis en Suisse Romande, deux hommes de 18 et 32 ans ont été arrétés .

 

Un autre homejacking très violent à Epalinges avait choqué la Suisse, en 2008; un retraité avait été tabassé à mort . Deux criminels s’introduisent à leur domicile et l’un des deux , certain A. Besnik s’acharne sur le pauvre homme jusqu’à l’en tuer. Besnik sera condanné à vingt ans de prison et son complice à seize ans.

 

Il faut faire une nette différence entre les cambriolages et les homejacking qui sont beaucoup plus dangereux et qui sont en croissance. D’après une étude conduite, on est passé d’environ 2000 cas par ansa u début des années nonante à quelques 3000 cas par an trente ans après. Ce qui change par contre, c’est l’escalation de la violence qui a nettement augmenté.

 

Il semble que malgré des cas assez fréquents, il y ait  encore des difficultés pour les Suisses de se rendre compte que les temps ont changé et qu’il est nécessaire de prendre des mesures sérieuses. Beaucoup de villas luxueuses n’ont en fin de compte qu’un simple système d’alarme , comme si cela était suffisant à faire éviter un homejacking.

 

En cliquant sur le lien suivant, vous pourrez voir ou revoir l’émission du 13 janvier 2013 – Temps Présent. Magazine de reportages – La particularité de ce vidéo se centre sur les interviews aux victimes des homejacking et sur leur expérience, leur ressenti et les conséquences de ce genre d’agression.

 

http://www.rts.ch/emissions/temps-present/justice-criminalite/4464434-j-ai-ete-braque.html